Pétition
7244 Pétitions déjà créées avec 913274 signataires ! Connexion


Cliquez ici pour Pour le droit au



Auteur :APLSG
créé le :15-07-2011

Pétition $titre35 signataires
Voir les signataires

Cliquez ici pour Pour le droit au


Depuis quelques mois, nous sommes de nombreux médecins généralistes à constater le refus systématique par la CPAM 92 des « repos à la campagne » prescrits chez nos patients en arrêt de travail prolongé sans que cette décision soit motivée.


Le « repos à la campagne » constitue pourtant un bon moyen non médicamenteux de soigner certains patients.


Situation Kafkaïenne
Actuellement ces patients s’entendent dire qu’ils doivent contester cette décision et demander une entrevue avec le médecin conseil pour revoir leur demande.

Ils doivent faire une demande écrite, attendre un rendez-vous pour faire constater par le médecin conseil que le motif de l’arrêt de travail (qui figure pourtant en toutes lettres sur chaque avis d’arrêt de travail) est compatible avec un repos à la campagne. Il faut enfin que l’administration reçoive l’avis du médecin conseil et le fasse parvenir au patient…

Cela fait perdre du temps à tout le monde, sans compter le stress pour des patients souvent fragiles. La décision a toutes les chances d’arriver après la fin de l'arrêt de travail !


Risque de ruine en cas de "fraude"
L'injustice flagrante de ce système ne peut qu'augmenter le nombre de patients qui iraient se reposer en famille à la campagne sans attendre la décision favorable de la caisse, en leur faisant perdre leur couverture maladie.
Ainsi un patient fortement déprimé, parti se reposer chez ses parents à la campagne, à qui il arriverai un accident grave, serait totalement ruiné par les frais de santé qui ne seraient alors plus couverts.

Abus et Abus
Que la CPAM cherche à lutter contre les abus de certains patients a sa légitimité. D'ailleurs ce repos à la campagne ne dispense pas les patients de se soumettre au contrôle de la CPAM, c’est pourquoi ils doivent noter sur l’avis de travail l’adresse ils peuvent être visités.

Mais un arrêt de travail n'est pas une assignation à résidence. Il ne faudrait donc pas inverser la charge de la preuve et tomber dans l'abus d'autorité !


La suspicion permanente, l'injustice, le refus de soins efficaces, l'engorgement de l'administration et la perte de la liberté de circulation des patients ne peuvent être acceptés !


Merci de soutenir notre mouvement pour faire valoir les droits de nos patients en signant cette pétition, et en la faisant circuler auprès des professionnels de santé du 92.
 
Nous adresserons la liste des signataires fin août à la CPAM 92.

signer la petition Pour le droit au Re la petition Pour le droit au

Vous pouvez poster vos commentaires mais n'oubliez pas de signer la Pétition.