Pétition
7244 Pétitions déjà créées avec 913275 signataires ! Connexion


Cliquez ici pour Non à la suppression partielle d'un poste d'ATSEM



Auteur :Représentants des parents du RPI
créé le :21-06-2011

Pétition $titre19 signataires
Voir les signataires

Cliquez ici pour Non à la suppression partielle d'un poste d'ATSEM


Nous, parents d’élèves de l’école maternelle des Montils (41), nous inquiétons des conditions d’accueil d’un jeune apprenti en 1ère année de formation au CAP petite enfance à la rentrée 2011 et des répercutions sur l’organisation de la vie scolaire de nos enfants : pendant les heures de présence dudit apprenti, une classe sera dépourvue d’ATSEM l’après-midi.

Les signataires de cette pétition ne désapprouvent pas la formation d’un jeune apprenti dans l’école, mais refusent que cela se fasse au détriment des conditions de travail de l’ensemble du personnel de l’école et aux dépends d’un encadrement acceptable de nos enfants.

Ci-dessous, le courrier qui sera adressé à la présidente du SIVOS avec les signatures:

 

Madame,

vous nous avez fait part lors du conseil d’école du mardi 14 juin 2011, de l’accueil à la prochaine rentrée d’un apprenti, qui débutera la formation "CAP petite enfance" au CFA de Blois, à l’école maternelle des Montils, selon l’organisation suivante :

- quand cet apprenti sera présent à l'école maternelle (soit 3 semaines sur 4), la remplaçante de l’ATSEM travaillera 3h le matin (au lieu de l'amplitude actuelle de 8h30 - 17h15)

- quand cet apprenti sera en formation, la remplaçante de l’ATSEM assurera son service comme actuellement soit 8h30-17h15

- les heures manquantes à la remplaçante de l’ATSEM seront remplacées en partie par des heures de ménage à Candé.

 

La conséquence de l’accueil de cet apprenti sera la diminution des horaires de travail actuels d’une salariée dans l’école maternelle des Montils en tant que remplaçante d’une ATSEM.

 

Comme vous l’avez remarqué lors du Conseil d’école, nous, parents d’élèves, nous sentons très concernés par cette décision et souhaitons vous faire part de nos inquiétudes à ce sujet :

1/ Nous trouvons regrettable que cette décision ait été prise sans aucune concertation avec la directrice de l’établissement.

2/ Nous sommes persuadés que pour avoir un bon apprentissage, l’apprenti doit être en permanence avec une ATSEM, au moins au cours de sa première année de formation. La charge de sa formation ne doit pas être confiée à une enseignante. Si la directrice de l’école maternelle veut offrir des conditions favorables d’apprentissage à ce jeune mineur tout en assurant à nos enfants la présence rassurante d’ATSEM, cela veut dire qu'une classe sera dépourvue 3 semaines par mois d'une ATSEM l'après-midi. Or, ces ATSEM qui participent à la communauté éducative, sont de vraies références pour les enfants tant sur le plan affectif que social et de véritables aides aux enseignants.

3/ Vous nous avez proposé de tester cette configuration, pour pouvoir éventuellement revenir en arrière plus tard si les choses ne se passaient pas bien. Ne serait-il pas moins perturbant pour les élèves et les enseignants concernés de procéder dans l’autre sens : conserver le temps de présence en classe de la salariée afin de permettre un encadrement sérieux de l’apprenti et lui permettre de prendre ses marques, pour lui, les parents et les enseignants.

 

Pour toutes ces raisons, les signataires de cette pétition protestent contre la diminution du temps de présence en classe de la salariée à l’école maternelle des Montils, qui aura pour conséquence d’aggraver les conditions de travail de l'ensemble du personnel de l’école maternelle et de contribuer à la dégradation de la vie scolaire de nos enfants.

Nous approuvons la formation d’un jeune apprenti dans notre école, mais les conditions que vous proposez ne semblent pas optimales pour lui et pour les enfants.

signer la petition Non à la suppression partielle d'un poste d'ATSEM Re la petition Non à la suppression partielle d'un poste d'ATSEM

Vous pouvez poster vos commentaires mais n'oubliez pas de signer la Pétition.