Pétition
7256 Pétitions déjà créées avec 913338 signataires ! Connexion


Cliquez ici pour Lettre ouverte



Auteur :Hélène Dader - Yannick Lefevre
créé le :22-06-2011

Pétition $titre95 signataires
Voir les signataires

Cliquez ici pour Lettre ouverte


Lettre ouverte aux Acteurs des activités culturelles toulousaines,

 

Depuis 1982, le théâtre Jules Julien dispense une formation théâtrale ayant pour finalité, chaque année, une création dans un cadre réel de théâtre : scène – son – lumière – spectateurs.
La transmission pratiquée ici n’est pas : « une école où l’on apprend la comédie, c’est une école où l’on apprend à être, à voir, à aimer, à savoir et à savoir vivre ensemble».

Comment expliquer autrement la fidélité tant des participants que du public ? Ecole de la pratique théâtrale tant pour le comédien que pour le spectateur, tel était le projet initial créé par Luc Montech et qu’il serait dommage d’oublier et de perdre.
Nous ne saurions croire que cette histoire humaine puisse disparaitre d’un simple trait de crayon administratif. Au-delà de cette richesse d’échange de 30 ans d’âge qui a permis à plus de 3900 adultes de rencontrer et de vivre des instants de théâtre, (54000 spectateurs) il n’est pas compréhensible qu’il ne reste qu’une table rase de cette aventure collective. Notre indignation n’a rien de passéiste, elle regarde tout au contraire vers un avenir dans lequel ne subsisterait qu’une volonté ( ?) un choix( ?) de ne pas permettre l’accès au plus grand nombre, à cette discipline artistique trop peu développée en notre pays – 3 ateliers adultes supprimés = 60 places non disponibles-.

Ce n’est pourtant pas la demande qui fait défaut. Chaque nouvelle saison, la réunion de présentation des ateliers attire une salle pleine d’adultes. Bien sûr, Jules JULIEN n’est pas l’unique lieu proposant des ateliers de ce type, pour autant, il est bien le seul à le dispenser de manière si financièrement accessible et dans une telle structure complètement  adaptée, mieux même, puisque salle de théâtre.

Devons-nous entendre que ce cadre est trop beau pour de simples amateurs ? Pourtant, nous nous réjouissons de l’ouverture d’un conservatoire de théâtre à Toulouse, chaînon manquant pour nombre de jeunes  comédiens de la région.  Nous sommes  convaincus que ces lieux  – ateliers de création et conservatoire –  sont complémentaires de par les publics concernés.
Nous sommes conscients que nombre de compagnies professionnelles ne disposent d’aucun lieu de recherche/création et que la scène de ce théâtre pourrait leur être utile, voir vitale. Nous pensons cependant qu’il n’existe aucune contradiction d’occupation de cet espace entre amateurs et professionnels et qu’il serait facilement envisageable d’élaborer un calendrier de mise à disposition qui respecte l’accès à tous.

Pour peu cohérente qu’ait été la politique culturelle toulousaine ces 30 dernières années, il nous parait d’autant plus indigne que cela puisse continuer. Comment ne pas prendre en compte le nombre de personnes formées, -195 ateliers de 20 participants-,  le nombre de spectacles proposés, -180 créations-,  le savoir-faire cumulé et par conséquence l’incidence sur l’activité culturelle de notre communauté. Devons-nous comprendre que tout cela ne devrait être tributaire que de choix économiques. Rien, personne ne nous laissera penser qu’un tel choix puisse être neutre.

Nous appelons donc tous ceux pour qui cette lettre fait sens, à rejoindre les signataires.
Nous demandons de même aux décideurs de notre collectivité territoriale de permettre à ceux qui le souhaitent de dispenser leur formation dans ce formidable lieu, afin de permettre à ceux qui le demandent de continuer à profiter du bienfait que procure l’activité théâtrale.

Premiers signataires :

Hélène DADER, enseignante,

Yannick LEFEVRE, intermittent  de l’Education Nationale,

Marie LIOT, enseignante,

Laetitia MONCOUET, chargée de clientèle,

Didier OZON, gérant de société. 

signer la petition Lettre ouverte Re la petition Lettre ouverte

Vous pouvez poster vos commentaires mais n'oubliez pas de signer la Pétition.